Sympathy for Lady Vengeance à Seoul et bientôt à Lyon

Lee Eun-jin, notre correpondante à Seoul, a vu le 9e film de Park Chan-wook (Old Boy, Sympathy for Mr Vengeance, JSA). Le film est déjà un carton en Corée : 2 millions d’entrées en première semaine.
Elle le décrit comme un exercice de style compliqué, provocant (par rapport aux mœurs coréennes), froid et sec, divertissant, orgueilleux, cliché, avec de l’humour -même si selon elle, le film risque d’être moins drôle pour des spectateurs non-coréens, notamment à cause des nombreuses “private jokes” concernant l’actrice LEE Young-Ai, l’interprète la dame qui va se venger -.
Le film sera présenté en avant-première au 11e Festival Cinémas & Cultures d’Asie de Lyon (programme complet en ligne le 10 octobre).

Générique

Titre : Sympathy for Lady Vengeance (Chinjeolan Geum-Ja ssi)
Réalisateur : PARK Chan-wook
Casting : LEE Young-Ai, Choi Min-sik
Genre: Thriller-Drame
Classification: interdit au moins de 18 ans en Corée
Durée : 112’
Pays : Corée du Sud
Production : Moho Film
Sortie nationale : 29 août 2005
Site officiel : www.geum-ja.co.kr

Fin de la trilogie de la veangeance

Une jeune fille de vingt ans a kidnappé un enfant de six ans et l’a tué d’une façon cruelle ; moins par la violence de son acte, le public est avant tout choqué par la beauté de la fille, dont la robe à motif à bulles est devenue la tendance de l’année.
Un réalisateur voulant en tirer un film est accusé de complaisance.
Nouveau clin d’œil ironique, le réalisateur est peut-être une projection de PARK Chan-wook lui-même.
Le dernier film du réalisateur de ‘’Old Boy’’ (Grand Prix du festival de Cannes 2004), présélectionné au 62e festival de film de Venise et attendu par le public, est finalement sorti sur les grands écrans coréens le 29 juillet.
Le seul objectif de Mademoiselle Geum-Ja, deux fois plus froide et dix fois plus élégante qu’Uma Thurman dans “Kill Bill” et seule héroïne à survivre dans la trilogie de vengeance de PARK Chan-wook, est de se venger de Monsieur Baik, mal absolu et cause de son incarcération de treize ans.
Littéralement traduit, le titre coréen signifie “La gentille Mademoiselle Geum-Ja”, et endosse un sens tout particulier lorsqu’on connaît l’actrice LEE Young-Ai.

Un film pour et par l’actrice LEE Young-Ai

Le personnage de Geum-Ja est une parodie de la représentation connue de LEE à travers les pubs et la télé. L’humour particulier du film n’est pas forcément assimilable pour celui qui n’est pas familier de l’image de l’actrice LEE Young-Ai.

Un film pour femmes

Il montre d’une façon originale le charme des femmes indépendantes et charismatiques et traite de la relation entre femmes, entre mère et fille, l’amitié entre femmes et leur attitude féministe.
La direction artistique est empruntée directement au style des Mangas des années 80, dont les adolescentes, aujourd’hui trentenaires, raffolaient à l’époque.

Un film sec et froid

Le fait de bousculer sans cesse les repères des vrais coupables et de leurs victimes ne permet pas de compatir ou de s’identifier avec les différents personnages, mis à part pour ceux de Geum-Ja et de sa fille.

Un film compliqué

L’histoire ne se déroule pas chronologiquement et suivre les différentes histoires d’un grand nombre de personnages demande un certain effort de concentration de la part du spectateur. Mais vous, les Français, je sais que vous adorez cela ! A l’instar des précédents opus (Old Boy et Sympathy for Mr Vengeance), le film réserve de nombreux rebondissements pas toujours crédibles, et les critiques concernant ce dernier épisode de la trilogie consacrée à la vengeance par Park divergent, mais le public lui a choisi !
En tout cas avec ses deux millions de spectateurs en première semaine, “Sympathy for Lady Vengeance” a battu le record d’entrées pour un film interdit aux moins de 18 ans.

Quant au prochain film de Park Chan-wook, ce sera soit une histoire de vampires, soit un film se déroulant dans un hôpital psychiatrique.

LEE Eun-jin (correspondante Asiexpo à Seoul)

Pays : Corée du Sud

Eun-jin LEE