ÉCRITS DE LA MAISON DES RATS de Lao She

Lao She, né à Pékin en 1899, fait partie des grands romanciers et dramaturges chinois modernes. Ecrivain des petites gens, son œuvre constitue une fresque de la vie des Chinois dans la première moitié du XXe siècle. Des mésaventures d’un jeune paysan débarqué à Pékin (Le tireur de pousse-pousse, 1936) à la vie d’une famille sous l’occupation japonaise (Quatre générations sous un même toit, 1944-1950), Lao She est connu pour conter avec amour et justesse les péripéties, parfois tragiques, de ses personnages, le tout avec toujours une pointe d’humour. C’est un peu tout cela que l’on retrouve dans ce recueil de textes que publie aujourd’hui Picquier. Parus dans divers journaux et revues chinoises, les textes abordent les sujets les plus variés du quotidien : la famille et surtout les enfants, les chats, les oiseaux, l’écriture, les études, les fantômes, etc. A travers les textes, on découvre Lao She : un homme de lettres, humaniste et plutôt espiègle.

Les portraits notamment (de sa mère ou de son mentor), qu’il trace en quelques lignes, sont saisissants et particulièrement touchants. Un concentré de bienveillance, véritable remède contre l’insensibilité de nos sociétés modernes.

Éditeur : Éditions Philippe Picquier

Pays : Japon

Pascal Ferrante