Voyages chamaniques et rencontres remarquables de Brigitte Pietrzak.

Bien que les cérémonies chamaniques admettent des spectateurs, ces derniers restent toujours en dehors du voyage initié par l’officiant (1). Brigitte Pietrzak nous propose de l’accompagner dans ses investigations au travers de son nouvel ouvrage : Voyages chamaniques. Sa bibliographie est déjà riche de plusieurs opus sur le sujet (2). En effet, elle-même chamane, elle se considère « comme intermédiaire entre le visible et l’invisible ». Elle a été initiée par un Bouriate du bord du lac Baïkal, en Sibérie. Bien que décédé, son esprit maître, comme elle le désigne avec respect, lui apprend à manier le tambour et la guimbarde pour appeler les ongods (esprits en mongol).

Grâce à ces instruments cérémoniels, nous entrons avec elle dans la Source, à savoir le monde harmonieux de l’invisible. Aussi déroutant soit-il, il n’inquiète nullement notre exploratrice. Ainsi, nous rencontrons un cheval qui fait don de sa vie pour qu’un humain puisse réintégrer son âme et guérir. Nous pénétrons également dans une ruche. Non pour son miel, mais pour se rendre auprès de la reine. Celle-ci a fait venir l’autricepour qu’elle entende le message de « solidarité où tout concourt à créer l’unité » afin de le restituer au monde des humains.

Bien d’autres trajectoires immatérielles nous sont contées par Brigitte Pietrzak avec finesse et sincérité. Ceci pour rendre compte de l’incroyable potentiel de vie que recèle l’univers. Surtout, grâce à elle, nous accédons à la profondeur des généreuses rencontres bien au-delà de l’apparence du monde visibledans lequel nous nous agitons.

Phénomène prodigieux, l’autrice nous restitue ses voyages chamaniques (ou non, d’ailleurs) au plus près de son ressenti. C’est donc avec un plaisir sans pareil que le lecteur s’imprègne des bienfaits dont elle a été initiée. Bien qu’elle rapporte des évènements surnaturels pour nous, mortels, Brigitte Pietrzak, au comble de l’empathie, nous guide sereinement. Tout à son imprégnation, elle nous transmet avec une grande acuité ce que lui enseigne le monde de l’invisible. À savoir : participer sincèrement à l’édification d’un espace équilibré. Souhaitons que chacun d’entre nous en saisisse toute la nécessité. Condition sine qua non pour que la Nature soit au cœur de chaque être humain.

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

(1) Lire notre chronique sur les Chamanes célestes de Kevin Turner https://asiexpo.fr/chamanes-celestes-rencontres-avec-les-grands-guerisseurs-de-mongolie-de-kevin-turner/

(2) Ciel blanc, ciel noir / Journal de l’invisible / L’oracle de la chamane tous édités chez Mama éditions.

Voyages chamaniques et rencontres remarquables de Brigitte Pietrzak, préface de Lilou Macé, 204 pages, 20€, collection Chamanismes, Mama éditions.