NEVER TO LOSE de Son Hee-chang

Afin d’obtenir de nouvelles subventions, la brigade où Hong-ju travaille doit atteindre un certain quota d’arrestations. Un meurtrier de plus à l’ombre serait parfait. Policier doué, que l’instinct ne trompe pas, Hong-ju dégotte le gros lot. A savoir un maillon pour remonter à la tête d’un réseau de trafic de drogue. Mais en pleine crise sentimentale et professionnelle, Hong-ju se demande s’il va finir l’enquête…

Haletant dans les premières minutes, le film s’essouffle et ne tient pas la longueur. Pourtant nous aurions pu passer un bon moment. Le scénario reste intéressant principalement par la nature d’un personnage, un policier amnésique, pilier du film, qui amène force rebondissements. Le problème majeur est le côté fade, sans surprise, et trop classique. En admettant que l’on soit touché par les beaux discours du style “Quand je veux attraper quelqu’un je pleure[…] il faut arrêter ces salauds qui nous font pleurer”, la dernière séquence détruit toute la morale mise en place par une nonchalance déplacée. On reste sur une impression de travail bâclé, donc plutôt sur une mauvaise impression.

Éditeur : Elephant Film

Pays : Corée du Sud

Colombine Collombat-Massa