TOKYO RHAPSODIE de Antoine Misseau

La Musardine est spécialisée dans les parutions érotiques voire pornographiques. Tokyo Rhapsodie commence avec un Français, enseignant dans la capitale nipponne. A peine a-t-on compris son manège (communiquer le numéro des étudiantes les plus craquantes à des collègues français) que l’on enchaîne déjà sur un autre chapitre, d’autres personnages. Salarymen, prostituées, parents de jeune fille libertine ou même professeur de gymnastique très “proche” d’une élève : c’est un tel foisonnement d’histoires entre lesquelles le lecteur papillonne.

Réservé à un public très averti, Tokyo Rhapsodie arbore une certaine “efficacité”: des chapitres courts, à l’expression directe et aux trois-quarts pornographiques dans un format facile à tenir d’une main, comme
certains disent ou vantent. On notera tout de même quelques scènes limites dont les attouchements sur un jeune enfant. Le Japon transparaît dans les aventures de notre professeur. Les personnes qu’ il croise semblent représenter des bas fonds ordinairement dissimulés. Mais ne cachons plus que ce n’est pas seulement la culture japonaise qui attirera le lecteur. La concupiscence, ce désir pour les plaisirs si terrestres et naturels, est universelle. Mais dans Tokyo Rhapsodie, on saute quelques étapes (relations humaines et non pas massivement sexuelles).

Éditeur : La Musardine

Pays : France

Aina Rakotonindriana