Tibet rouge de Robert Ford

Robert Ford était, en 1950, un “simple” opérateur radio anglais en poste à Chamdo au Tibet oriental. Certes, il avait quitté le service de sa gracieuse majesté pour se mettre à celui du gouvernement de Lhassa, et il faisait partie des trois ou quatre étrangers vivant au Tibet à cette époque. Bientôt ils allaient être beaucoup plus nombreux. Pas des anglais ou des allemands cette fois, mais des chinois.

L’auteur de ce livre a vécu cette invasion, et va devenir, malgré lui, le témoin des exactions chinoises. Cinq ans durant, il va connaître l’internement, et ne devra sa liberté qu’en avouant des crimes qu’il n’a pas commis. L’un des livres les plus importants sur le Tibet.

Chez le même éditeur sortie de “Voyage dans les Royaumes de Siam, de Laos et de Cambodge” d’Henry Mouhot, 320 p, 120 F.

Éditeur : Olizane

Pays : Tibet

Jean-Pierre Gimenez