THE ANCIENT MAGUS BRIDE – LE FIL D’OR supervisé par Kore YAMAZAKI

  Ce mois de juillet, Komikku a édité le 1er tome d’un des spin-offs de The Ancient Magus Bride, le Bleu du Magicien. Les éditions De Saxus sortent de leur côté le 1er des 2 romans consacrés à l’univers de ce manga, le fil d’or. Celui-ci fut au Japon le 1er titre en plus de la série originale. Supervisé par Koré Yamazaki, qui a d’ailleurs écrit la 1ère nouvelle, il regroupe 7 autres textes. Sept romanciers et scénaristes ont ainsi apporté leur contribution à ce recueil.

  Nous commençons donc avec la mangaka auteur de l’œuvre originale. Elle met en scène Hazel, le centaure facteur, qui rend visite à sa tante Marie pour Noël. Celle-ci est également un centaure mais bipède. Elle ressemble à un humain sans en être un. Rejetée par ses semblables, seul Hazel vient la voir.

  Makoto Sanda, romancière, nous relate la rencontre entre Joël Garland, jeune veuf, et une Leannan sidhe. Elle nous décrit les premières années de l’étrange couple que nous retrouvons dans le manga.

Kairi Aotsuki, romancière, met en scène l’aventure extraordinaire de la jeune Felicia. Amoureuse des pierres, la découverte d’un pendentif dans un cimetière va faire basculer son existence. Elle ne devra sa survie qu’à l’apparition d’un étrange inconnu, pourtant lié à elle sans qu’elle le sache.

  Hikaru Sakurai, scénariste et romancière, revient sur l’histoire de Silky. Elle nous présente sa relation avec la dernière occupante de la maison avant l’arrivée d’Elias. Celle-ci va lui transmettre son gout pour la cuisine.

Sakura Satô, romancière, nous parle de la rencontre entre Ashley, une sorcière autodidacte, et un Gancanagh, un esprit séducteur. Allant contre ses principes, ce dernier va aider la jeune fille dans une tâche difficile. Celle-ci tient en effet à venger sa sœur, morte à cause d’un lieu maudit. Mais aussi également à cause d’elle.

  Scénariste et romancier, Junichi Fujisaku met en scène Alan, assistant réalisateur. Il doit retrouver Paul Anderson, un programmeur de génie, adulé pour le code extraordinaire qu’il créait. Sa disparition va amener Alan sur la piste de son terrible secret.

Kiyomune Miwa, romancier, chercheur et scénariste, raconte l’histoire de la « Rouille », un magicien maudit, et de la Slay Vega qu’il avait recueillie.

  Enfin la romancière Yû Godai nous décrit une aventure de Jack, une changelin, et son « frère » Larry. A New York, ce sont des détectives privés, spécialisés dans tout ce qui se rapporte au monde des fées. Lindel, le gardien des dragons, les mettra à la recherche d’œuf qui lui a été dérobé. L’histoire se révélera si compliquée… que la suite paraitra dans le 2ème recueil de nouvelles, le fil d’argent.

  Nous avons donc 8 petites histoires assez variées. Plusieurs sont assez proches du manga, mettant en scène des personnages connus. Les autres explorent des facettes liées à la sorcellerie, soit avec des humains normaux, soit avec des personnes liées au surnaturel. Dans tous les cas, elles enrichissent l’univers du manga d’origine. Elles apportent des réponses, présentent des dangers, mettent en scène de nouveaux êtres, posent des bases. Chaque auteur et autrice apporte sa petite pierre par son propre style ; l’ensemble reste néanmoins assez uniforme et surtout agréable à lire. Chaque histoire est intéressante par sa forme, son contenu mais également sa facilité de lecture ; il est ainsi possible d’en profiter sans vraiment bien connaitre l’œuvre de base. Le Fil d’Or est avant tout destiné aux fans, mais il reste accessible à tous. C’est un bon moyen de continuer à profiter de l’univers de Kore Yamazaki. Il ne nous reste plus qu’à attendre le 2éme tome, déjà pour connaitre la fin de dernière histoire.

Fabrice Docher

THE ANCIENT MAGUS BRIDE – LE FIL D’OR (MAHOUTSUKAI NO YOME KINSHIHEN) supervisé par Kore YAMAZAKI (2017)

Fantastique / magie / tranche de vie / comédie / suspens, Japon, Éditions De Saxus, juillet 2020, 400 pages, livre broché 18.90 euros