Petit éloge des brumes de Corinne Atlan sort en librairie.

Belle idée que la collection à 2 euros de Folio qui, non contente de remettre en avant de courts textes de la littérature mondiale, édite aussi des inédits. C’est le cas de ce « Petit éloge des brumes » de Corinne Atlan, que l’on connaît comme traductrice de plus de soixante œuvres japonaises dont celles de Murakami. Comme son illustre devancier Tanizaki et son « éloge de l’ombre » qui donne les clés de l’esthétique de la civilisation japonaise, ce « petit éloge » permet au lecteur d’accéder à la subtilité des arts asiatiques, et en particulier, à ceux du Japon. En effet, paradoxalement, on sort très vite des brumes et brouillards pour pénétrer l’esprit des arts nippons.

A travers son itinéraire personnel qui la mène de Katmandou à Kyoto, l’autrice nous convie à partager les œuvres fondatrices de la pensée extrême orientale. Le champ lexical de la brume est toujours présent ; que ce soit dans la relation des différentes étapes de sa vie ou dans sa lecture des œuvres qu’elle a rencontrées. Tel le passage relevé dans « Oreiller d’herbe » de Soseki où le personnage principal se rend au bain de l’auberge,  dont les vapeurs, comme un « voile de soie », lui procurent une « ivresse printanière ». Ou bien, dans le rouleau vertical à l’encre de Chine sur papier, de Fa Ruozhen dont le titre « Brouillard dans la montagne » est suffisamment évocateur. De même, les deux livres et le film éponyme : « Nuages flottants »…

Pour Corinne Atlan, les notions de brume et de brouillard sont la métaphore vivante du mélange bouillonnant, chaotique, d’où sort toute création, naturelle ou artistique. Elle joue même sur la polysémie du mot. « L’écriture commence comme la rédaction d’un « brouillard » qui désigne, en comptabilité, un registre d’écritures quotidiennes que l’on peut raturer et corriger à loisir. Puis un chemin se dessine… ». On touche alors à l’esprit poétique du livre. Dans un style à la fois précis et concis, au plus proche des grandes étapes de sa vie, cette citoyenne du monde ouvre les voies de la pensée asiatique.

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

Folio 2€ , n°6693, 128 p., sortie le 5 septembre.