L’histoire authentique de Sadako Sasaki et des mille grues de Sue DiCicco et Masahiro Sasaki.





Une ancienne légende japonaise rapporte que si l’on plie mille grues en origami notre vœu sera exhaussé. C’est ce que son père apprend à Sadako Sasaki. Cette jeune fille, née le 7 janvier 1943, est hospitalisée depuis fin février 1955 pour une leucémie. En effet, elle est une hibakusha (personne qui fut exposée aux radiations émises par l’explosion atomique) ayant subi la pluie noire lors de sa fuite avec sa famille au cours du bombardement américain d’Hiroshima, le 6 août 1945.

Malgré sa maladie et toujours pleine de vie, elle entreprend ce travail titanesque. Par sa seule volonté et un désir naïf de guérir, elle parvient, malgré une faiblesse de plus en plus prégnante, à confectionner ce millier d’oiseaux. Cependant, sa guérison tarde pour ne pas dire que la maladie finira par l’emporter à l’âge de 12 ans. Avant cela, elle s’acharne encore à plier des grues. Toutefois, ce n’est plus à elle qu’elle pense, mais à sa famille. En effet, cette dernière a contracté une grosse dette suite à une escroquerie dont elle fut victime. Jusqu’à son extrême limite, Sadako cherchera à aider aussi bien les autres malades que les membres de sa famille, afin de les soulager du lourd fardeau financier qu’elle représente.

Loin d’être un récit mièvre ou larmoyant, L’histoire authentique de Sadako Sasaki et des mille grues est une leçon de vie. Elle transmet au lecteur son altruisme, son espoir en la vie, sa force de caractère et sa générosité. C’est ce que démontre l’autrice américaine pour enfants Sue DiSicco. Elle a en effet, découvert l’histoire de Sadako et a voulu en savoir plus. C’est ainsi qu’elle a contacté le frère aîné de cette héroïne : Masahiro Sasaki. Et ils ont, ensemble, écrit ce livre. Il est agrémenté de dessins, de photographies de la famille. On y trouve aussi le mode d’emploi du pliage de la grue en origami pour la partager avec le monde entier sur le site peacecraneproject.org. Le tout en noir et blanc.

Ses grues sont devenues tellement célèbres qu’elles ont été distribuées dans le monde entier comme un symbole de paix universelle. Elles figurent aussi en bonne place au musée de la paix à Hiroshima. On y trouve aussi le « monument de la paix des enfants » au parc de la paix avec en son sommet une sculpture représentant Sadako portant une grue en origami.

Une belle façon d’honorer ce devoir de mémoire, mais aussi de favoriser un esprit d’union entre les humains. Message de paix et de solidarité pour les jeunes du monde entier. Il est donc salutaire de leur faire lire ce livre.

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

L’histoire authentique de Sadako Sasaki et des mille grues de Sue DiCicco et Masahiro Sasaki, traduit de l’anglais (USA) par Laurent Strim, 144 p. collection Le Prunier, éd. Sully, 2020, 13,50€.