Le jardin d’Albert Kahn, un tour du monde botanique à découvrir absolument !

C’est d’abord un jardin (1) situé aux portes de Paris, à Boulogne Billancourt. On peut s’y rendre en métro ou en bus le dépaysement est total ! En effet, on passe sans s’en rendre compte d’un jardin japonais traditionnel avec ses éléments symboliques à un village nippon et ses pavillons traditionnels bien caractéristiques. En bois et bambou, sur pilotis et construits par des artisans japonais selon un savoir-faire ancestral.

On y trouve aussi un jardin à la française avec sa roseraie-verger. Il côtoie son homologue anglais autrement appelé « le parc » avec son cottage et sa fontaine.

Et enfin on s’immerge dans des forêts que l’on apprend à distinguer. La forêt bleue et son marais, la dorée et sa prairie ainsi que la forêt vosgienne. La première est constituée de cèdres de l’Atlas, d’épicéas du Colorado. La deuxième l’est d’une variété spécifique d’épicéas dont les pousses sont jaunes au printemps. Les « étincelantes feuilles d’or des bouleaux » les relaient à l’automne. La troisième enfin évoque les grands espaces montagneux de l’enfance d’Albert Kahn avec ses conifères et feuillus ainsi que des sapins rares.

Le tout sur 3,9 hectares que le banquier Albert Kahn (1860-1940) a acquis parcelle après parcelle dans la maturité de sa vie.

Le jardin d’Albert Kahn, un tour du monde botanique, c’est aussi un guide édité par les éditions Skira cet été (2). Extrêmement bien documenté et illustré tout en couleurs, il permet de prolonger, de préparer ou même d’accompagner sa visite. Il se veut documentaire et didactique, il est aussi passionnant.

On y lit avec plaisir l’histoire d’Albert Kahn, un homme visionnaire, humaniste et pacifiste. On y découvre surtout le nombre exceptionnel d’essences rares du monde entier. Une flore luxuriante et la faune qui l’accompagne !

Pour l’Asie, le ginkgo, arbre aux quarante écus, mais aussi les nombreuses variétés d’érables, azalées, pavots, glycines de Chine, magnolia étoilé et autres camélias sont photographiés en toutes saisons et magnifiés sur fonds noirs.

Un très bel ouvrage pour un tout petit prix !

Il rend compte aussi des trésors photographiques accumulés par le musée départemental Albert Kahn. Des autochromes, notamment, que l’on a hâte d’aller découvrir ! La réouverture est d’ailleurs prévue pour décembre 2021. À suivre donc…

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

(1) Jardin et Musée départemental Albert-Kahn, 1 rue des Abondances , 92100 Boulogne-Billancourt. Pour tous renseignements consulter le site : https://albert-kahn.hauts-de-seine.fr/

(2) Le jardin d’Albert Kahn, un tour du monde botanique,100 p., 10 €, éd. Skira et Musée départemental Albert-Kahn.

©CD92