HOMOSEXUALITE ET MANGA : LE YAOI de Collectif, 10 000 Images

“Pas de climax, pas de chute, pas de sens” ou “Arrête, j’ai mal au c.. “, tels peuvent être deux traductions possibles de l’acronyme yaoi, qui regroupe les histoires homosexuelles entre garçons. Genre, au départ anecdotique et décrié, il a acquis une part de marché non négligeable au Japon. Responsable de la nouvelle collection 10 000 Images, Hervé Brient a décidé de s’intéresser au phénomène qui gagne en ampleur en France.

L’étude se veut complète : historique, évolution des mentalités, pourquoi cela plaît aux filles, les éditeurs, le yaoi et le gay, les produits dérivés, etc. Sont aussi présentés dix auteurs dont surtout Moto Hagio, créatrice du genre avec l’histoire courte “11-gatsu no gymnasium” en 1971 et le manga “Thomas no shinzo” en 1974. Le livre chronique douze séries parues en France se rapprochant le plus du genre et le volume s’achève par une brève histoire de 42 pages de Benita, édité dans le sens japonais.
Très facile d’accès, le livre est explicatif et exhaustif sans être trop lourd. Les sujets sont variés et permettent de bien cerner le propos. En bref, une belle approche d’un genre encore mal compris.

Éditeur : Editions H

Pays : France

Fabrice Docher