Hokusai Manuels de dessin édité chez Philippe Picquier

Il n’y a pas plus enthousiasmant pour apprendre à dessiner ! Deux manuels du grand maître japonais nous démontrent que la simplicité s’obtient par un coup de pinceau, exemples de grues ou de tortues à l’appui. Les planches du premier manuel sont, effectivement, façonnées par un trait et deux couleurs ; le plus souvent un rose et un bleu très pâles. Il montre ainsi la structure de chaque sujet, qui suffit à les rendre attrayants et même vivants !

Le deuxième manuel est plus complexe. Toujours dans une optique didactique, il nous montre, pour un même sujet repris trois fois, une première façon de peindre dépouillée, puis une deuxième plus fouillée et enfin une troisième où les détails abondent et foisonnent. Les trois dessins étant côte à côte, le lecteur a tout loisir de les comparer. Les tons y sont essentiellement bruns.

Les deux manuels sont rassemblés en un seul volume d’un format 24X18 presque similaire à l’original (23X14), ce qui donne un beau livre. Les thèmes récurrents : quelques paysages, beaucoup d’animaux et de nombreuses scènes de la vie quotidienne de la période Edo. C’est dans la multiplicité de ces thèmes que l’on se rend compte de la virtuosité du maître à capter l’essence même de son sujet, quel qu’il soit.

Ces manuels sont présentés au début du livre par Manuela Moscatiello du centre d’études d’art d’Extrême-Orient de Bologne. Une biographie et une explication de chacune des planches du deuxième manuel concluent l’ouvrage de façon très érudite et didactique tout en étant très accessible par sa fluidité.

Une véritable réussite qui allie plaisir et savoir !

Camille DOUZELET