Un soir après la guerre de Marc Marder

Rithy Panh est venu à Lyon lors du festival Etoiles & Toiles d’Asie en novembre 98 pour présenter son dernier film “Un Soir après la guerre” – qui n’est d’ailleurs sorti en salles que sur Paris -. Après le très beau “Les Gens de la Rizière”, le cinéaste cambodgien nous décrit la rencontre de Savannah, soldat démobilisé et de Srey Poeuv, une chanteuse de dancing. Le pays sort de la guerre et de la dictature, la corruption et la misère gangrènent le pays et forcément l’histoire va tourner au drame. Depuis de nombreuses années Rithy Panh travaille avec le compositeur américain Marc Marder qui se fit connaître en 1989 avec l’excellente BOF du film “Sidewalk Stories”, une adaptation black du Kid de Chaplin, retranscrit dans le New York des années 80. Si le travail de Marder est discret, il n’en est pas moins d’une grande sensibilité, proche des univers de Ry Cooder et David Mansfield avec une prédilection pour les cordes. “Un Soir après la Guerre” contient de très beaux thèmes à la guitare comme “Child’s play” et flûte alto : “Lune de Jade”. Enregistré à Paris et Phnom Penh, l’album oscille entre le respect des traditions musicales cambodgiennes et une rêverie occidentale. La plupart des morceaux sont interprétés par l’International Sidewalk Orchestra. A écouter la “Chanson du fleuve” et un “Amour Perdu” pour clore ce voyage poétique au coeur d’un peuple qui fait le douloureux apprentissage de la paix.

Éditeur :

Pays : Cambodge/France

Pascal Surleau