Belladonna d’Eiichi Yamamoto

On ne peut parler du magnifique Belladonna sans lui accoler les meilleures épithètes de la langue. Le film débute, un générique sur fond noir, la musique s’éprend de la salle, de nos corps, nous entraîne dans l’œuvre. J’aurais épuisé ...