Scandale de Akira Kurosawa

Les temps changent mais pas les mœurs. Dès la moitié du siècle dernier, et sûrement bien avant, comme ce film en témoigne, existaient les paparazzis, les journaux à scandales, et un public toujours prêt à récolter des informations croustillantes sur les stars qu’ils affectionnent.
Toshiro Mifune, joue le rôle d’un jeune peintre, qui, parce qu’il s’est montré attentionné envers une jeune inconnue qui s’avère être une chanteuse renommée, va se retrouver en première page d’un magazine à sensation, étiqueté comme l’amant de la jeune femme. Furieux il décide donc de porter l’affaire devant les juges et choisit pour le défendre un avocat minable et lâche, porté sur la boisson, et père d’une adorable fille clouée au lit par la tuberculose.

Tous les éléments du drame humain que Kurosawa affectionne et maîtrise tant sont réunis ainsi que ses deux acteurs fétiches, Takashi Shimura jouant le rôle de l’avocat, et une fois encore on n’est pas déçu. L’Empereur nous offre une multitude d’émotions nous menant du rire aux larmes, et ce en plusieurs allers-retours, avec la plus grande justesse. Encore une fois, il démontre combien les hommes sont faibles et tourmentés mais comment ils essaient, parfois vainement, de changer et de lutter contre leur nature. Il profite également de ce film pour désigner les charognards sans scrupules que sont les journalistes de ce genre de presse et en dépeint un tableau sans concessions. Au final une oeuvre grandiose, pleine de beauté et de mélancolie, qui atteste une nouvelle fois du talent incroyable de Kurosawa.

Acteurs : Toshirô Mifune, Takashi Shimura, Noriko Sengoku

Éditeur :

Pays : Japon

Guillaume Tauveron