Parasites de Murakami Ryû

Murakami Ryû. Le nom interpellera les cinéphiles. “Tokyo Decadence” ou la descente aux enfers d’une prostituée dans l’univers équivoque du sado-masochisme et plus récemment “Audition” de Takashi Miike avec son fameux “kili kili kili” ont largement marqué les esprits. Mais Murakami Ryû est avant tout un écrivain. Chantre post-moderne et véritable idole de la jeunesse nippone, il aime à secouer les certitudes d’une société qu’il juge en pleine décadence, à heurter les bonnes consciences, et à mettre l’underground à la lumière.

Et ça fait mal. Dans “Parasites”, son dernier roman à l’écriture cinétique, on suit les folles circonvolutions d’un jeune otaku pour qui l’unique connection avec le monde extérieur est son ordinateur. Et ça fait peur. Mais surtout réfléchir.

Éditeur : Philippe Picquier

Pays : Divers

Jean-Pierre Gimenez