ONE PIECE volume 82 d’Eiichirô ODA

Sur Zo, la tribu des Minks a tenu tête face à Jack la Sécheresse, l’un des seconds de Kaido aux cent bêtes. Leur secret est resté intact, jusqu’à la rencontre tant attendue avec les représentants du pays des Wa : les Minks protégeaient bel et bien le Raizo de la brume ! Les samouraïs, accompagnés de Luffy et de son équipage, vont de ce pas retrouver le ninja disparu. Tous ensemble, ils forgent une nouvelle alliance, mais au même instant, Jack engage un nouvel assaut face à l’éléphant géant sur lequel reposent nos héros…

Dans le tome précédent, l’équipage du chapeau de paille faisait face à de nouveaux éléments, en étudiant les us et coutumes du peuple Mink et en apprenant le départ de Sanji pour obligations familiales. L’heure est à présent à la cristallisation de ces nouveaux enjeux. Plus intriguant encore, l’exploration de Zo nous fait découvrir le premier des quatre « road ponéglyphes », permettant une fois tous décryptés de trouver la localisation précise de Rough Tell, terminus de Grand Line. Pour la toute première fois, les contours de la fin du voyage se dessinent à l’horizon, mais l’aventure semble tout de même encore bien longue. En effet, s’emparer du texte des trois autres stèles ne sera pas chose aisée !

Depuis peu, Eiichirô Oda semble appliquer une nouvelle dynamique narrative, sortant du sempiternel cadre « arrivée sur une île / découverte des intrigues locales / résolution à grands coups de poings / transition globale ». A présent, le monde avance dans son ensemble à chaque volume, voire à chaque chapitre. Et même en ne restant que sur nos protagonistes, les enjeux sont déjà particulièrement complexes. D’ailleurs, afin de pouvoir faire face à toutes les intrigues en simultané, l’alliance hétéroclite « ninja-pirate-minks-samourai » décidera de se scinder en quatre sous-groupes,  chacun dédié à une mission particulière. On avait déjà pris pour habitude de voir l’équipage du chapeau de paille s’éparpiller aux quatre coins d’un nouveau territoire, mais à présent, les voilà séparés par des milliers de milles marins par leur propre volonté !

Ainsi, la fin du volume se concentre sur le sous-groupe mené par Luffy, en direction de Totto Land et de son centre, l’île Tougato, afin de récupérer Sanji. Et là encore plusieurs surprises sont au rendez-vous, entre les nouveaux paysages de cet univers digne d’un conte, et l’irruption de la fratrie du cuistot disparu… Les réjouissances à venir sont déjà plus qu’appétissantes ! Mais d’autres figures très appréciées des lecteurs devraient, à leur tour, revenir sur le devant de la scène. C’est parfois difficile à suivre, mais après tout, n’est-ce pas aussi ce que l’on attend d’un tel périple ?

Alain Broutta

ONE PIECE (—) volume 82 d’Eiichirô ODA (1997)

Aventure/Action, Japon, Glénat – Shonen, avril 2017, 208 pages, livre broché 6,90 euros