Nouvelles Chines, nouveaux cinémas de Bérénice Reynaud

Avec “Nouvelles Chines, Nouveaux Cinémas” qui fait suite au récent numéro spécial consacré aux cinémas chinois des Cahiers du Cinéma, le ton se fait plus sérieux mais jamais ennuyeux – attention toutefois au nombre trop important de notes en bas de pages qui, en l’occurrence, sont en fin de chapitre et qui freinent la lecture -. Bien au contraire, la passion anime cet ouvrage, et chaque page se dévore avec une fringale rarement égalée. L’auteur de ce “Festin du cinéma Chinois” est une universitaire qui vit en Californie, et assurément une des meilleures spécialistes du cinéma asiatique et chinois. Après un bref historique du cinéma chinois et des spécificités de chacune des trois Chines, Bérénice Reynaud aborde par une thématique atypique, une centaine de films qui l’ont marquée (certains connus puisque sortis dans les salles obscures françaises, d’autres malheureusement pas, mais qui vous donnent l’envie furieuse de les voir bientôt). De cette somme de connaissances, volontairement non exhaustive, et malgré l’oubli délibéré des réalisateurs vivant à l’étranger comme Tran Anh Hung ou Ang Lee, et le manque flagrant d’index des films en fin d’ouvrage – il existe cependant une remarquable filmographie et un index des noms cités -, il restera un livre essentiel. Un livre qui vous fait aimer le cinéma. Indispensable donc.

Éditeur : Cahiers du cinéma

Pays : Chine

Jean-Pierre Gimenez