MISHIMA (MISHIMA : A LIFE IN FOUR CHAPTERS) de Paul SCHRADER

Le 25 novembre 1970, Yukio Mishima, écrivain, acteur, homme politique, passe à l’action. Avec quelques fidèles de sa Société du Bouclier, il va tenter un coup d’état pour faire passer son message et ramener l’Empereur sur le devant de la scène. Alors qu’ils se rendent sur place en voiture, le portrait de cet homme exceptionnel et atypique est mis en scène, de son enfance à ses dernières heures. Scindé en 4 parties correspondant à autant d’œuvres de l’écrivain, le film aborde les différentes phases de sa vie, selon une symbolique qu’il recherchait à ce moment : la beauté, l’art, l’action et enfin l’harmonie entre le stylo et l’épée. Suivant ce qui est mis en scène, l’enfance, les romans, le dernier jour, l’univers visuel diffère (noir et blanc, décor et sur-jeu, quasi documentaire), ce qui un cachet très particulier à l’ensemble.

Si Paul Schrader est plus connu pour ses (grands) scénarios, il signe ici une vision assez personnelle d’un esprit riche et contradictoire. Le sujet, le fait de travailler au Japon avec des acteurs japonais, rendit la production du film difficile pour le réalisateur américain, comme en parlent bien les divers bonus. Mais il a réussi à créer un bio pic fascinant, tant dans le fond que dans la forme, bien aidé par la musique de Philip Glass, que nous pouvons découvrir avec le cd présent dans le coffret. Si le manque d’information concrète rend le film difficile d’accès à ceux que ne connaissent pas Mishima, l’expérience reste très intéressante, bien qu’un peu exigeante. C’est une œuvre rare, qui mérite largement d’être découverte.

Acteurs : Ken Ogata, Kenji Sawada, Masayuki Shionoya

Éditeur : Wild side Video

Pays : Japon/USA

Fabrice Docher