MARIAGE – LES GOUTTES DE DIEU (MARIAGE – KAMI NO SHIZUKU SAISHÛSHÔ) volume 5 de Shû OKIMOTO et Tadashi AGI

La finale de la « bataille des mariages » du festival Tokyo Dine & Wine bat son plein ! Trois équipes s’y opposent autour du thème des sushis : le Bistro Nine en catégorie économique, le Mama-Miya en catégorie intermédiaire et le Angoulême en catégorie haute. Chaque équipe doit présenter cinq déclinaisons de sushis, en associant un vin à chaque plat. Alors que sur les deux premières assiettes, les équipes n’ont proposé que des mariages au vin blanc, voilà que le jury leur impose de servir du rouge sur la troisième… que choisiront Shizuku et sa brigade ?

Avec autant de plats et de vins différents, on serait presque sur le point de frôler l’indigestion. Les descriptions ampoulées se suivent, et hélas, se ressemblent un peu, d’autant qu’aucune équipe ne semble se distinguer par rapport aux autres. Cependant, le lecteur a été prévenu d’une tricherie quelques chapitres plus tôt, entre un jury corrompu et une équipe qui avait été alertée du sujet à l’avance, la compétition semble vaine. Aussi, les rebondissements du match nous semblent un peu futiles et l’on attend seulement le moment où tout ceci sera désamorcé. Ce qui se fera d’une manière relativement grossière, d’ailleurs. Une fois cette maladresse oubliée, le match reprend ses droits entre les deux équipes restantes, portée cette fois par un fair-play relativement plaisant. Au point que l’issue du match importe peu, au fond.

La compétition s’achève donc dans la joie et la bonne humeur, d’autant qu’elle aura permis au passage de résoudre le conflit personnel entre Tooru, le sommelier du Mama-Miya, et son père, maître-sushi de profession. Là encore, on passe par une dose de bons sentiments, mais qu’importe. Ce chapitre semble également signer la fin de l’introduction de la série, car Shizuku semble vouloir s’éloigner du Mama-Miya pour reprendre sa quête personnelle… Pour autant, on voit mal cette joyeuse équipe ne pas réapparaître dans le récit rapidement ! Mais avant cela, Shizuku s’offre une dernière escale au restaurant Angoulême…

Alain Broutta

MARIAGE – LES GOUTTES DE DIEU (MARIAGE – KAMI NO SHIZUKU SAISHÛSHÔ) volume 5 de Shû OKIMOTO et Tadashi AGI (2015)

Gastronomie / Tranche-de-vie, Glénat – Seinen, août 2017, 224 pages, livre broché 9.15 euros