LOVE IN THE HELL volume 2 de Reiji SUZUMARU, Éditions Glénat Erotic

Rintaro continue sa découverte du fonctionnement des enfers. Entre ce qui ressemble au monde normal et les détails plus démoniaques, il tente de « vivre » au quotidien, tombant dans quasiment tous les pièges qui passe devant lui. De déception en déception, il voit cependant ses relations évoluer avec les quelques personnes qu’il fréquente. Est-ce que cela sera suffisant pour lui donner envie d’aller jusqu‘au bout de son expiation ?

Pas de grandes surprises dans ce tome. On rencontre de nouvelles têtes, on visite de nouveaux endroits mais rien de vraiment différent de ce que l’on connait déjà. On a l’impression qu’une routine s’installe et si parfois il y a quelques fulgurances, cela ne va jamais très loin. C’est bien dommage car le matériau de base est intéressant. La seule vraie évolution est la relation entre Rintaro et Kiyori : si ce que chacun recherche avec l’autre n’est pas très clair, il y a un rapprochement entre eux (même si la plupart du temps, Rintaro gâche tout). Même si au niveau du dessin, le niveau reste le même, l’ensemble est donc un peu décevant. La série se terminant au 3ème tome, on attend de voir comment l’auteur va conclure son histoire.

Fabrice Docher

LOVE IN THE HELL (JIGOKUREN LOVE) volume 2 de Reiji SUZUMARU (2011)

Comédie/trash/sexy, Japon, Editions Glénat Erotic, septembre 2015, 160 pages, livre broché 9.15 euros, pour public averti