LE VOYAGE DE KURO – HISTOIRE D’UNE ITINERANTE (HITSUGI KATSUGI NO KURO – KAICHU TABINOWA) volumes 1 et 2 de Satoko HIYUDUKI

Vêtue de noire et portant un cercueil, Kuro est une voyageuse atypique. Elle parcourt à pied le monde à la recherche d’une certaine personne. Mais elle n’est heureusement pas seule. Sen, une chauve souris qui parle, l’accompagne ainsi depuis le début. Et puis il y a Sanju et Nijuku, deux petites jumelles aux étranges pouvoirs, qu’elle a rencontré lors de son périple. Ensemble ils forment une sorte de famille qui va de rencontres ordinaires à des aventures plus extraordinaires.

Ce manga est un étrange mélange : les dessins et personnages sont mignons, il y a beaucoup d’humour mais la couleur dominante est le noir. Cette couleur imprègne tellement Kuro que même Sanju et Nijuku, ayant le pouvoir de tout recolorer, ne peuvent rien faire. Si le 2ème volume nous en apprend plus sur les motivations du voyage de la jeune fille, le plus important reste les rencontres qu’elle fait et ce qu’elle apprend aux jumelles. Entre joie et tristesse, elle nous offre une vision du monde malgré poétique, expérimentant toutes sortes de relations humaines. Si les différentes histoires, découpées en une suite de yonkoma (format en 4 cases), ont toutes une petite morale, la lecture de ce manga n’est pas indispensable. Mais il y a quelque chose qui vous happe littéralement : est-ce l’ambiance, les personnages, le scénario ? Difficile à dire mais ceux qui se plongeront vraiment dedans auront du mal à le lâcher (comme moi). Le prix est peut-être un peu élevé pour le nombre de pages mais les planches couleurs et la très belle édition de Kana le justifie pleinement.

Éditeur : Made In Kana-Dargaud

Pays : Japon

Fabrice Docher