Lamia Cross, croisement réussi entre pop, techno et rock

Troisième groupe à monter sur la scène du CCO de Villeurbanne, LAMIA CROSS c’est Lamia, une japonaise exilée en France, et Fabrice, aux allures de métalleux à faire changer de trottoir les petites dames. Ils mélangent les styles pop, techno et rock, pour donner un rythme détonnant et entraînant.

Racontez-nous vos débuts
Lamia (L) : Quand on a commencé, on touchait surtout le marché américain. Nous étions plus orientés métal, et mélodique au niveau du chant. Je chantais un mélange franco-anglais, ça plaisait bien. Etant japonaise, lorsque j’ai chanté en japonais, le public français, principalement par le biais des conventions, s’est intéressé à nous.

Bientôt un nouvel album ?
L : Non, il faut beaucoup de chansons pour avoir le choix, et faire un album cohérent. De plus, on vient de sortir le deuxième il y a peu.
F : Il faut aussi beaucoup d’argent. Tant que nous ne sommes pas signés, le pressage en autoproduction reste à notre charge. Sur ce deuxième album, il y a des morceaux qu’on travaille depuis un an et demi. J’en ai d’autres. Mais il faut des moyens financiers pour faire un bon produit. Quoiqu’il en soit, nous continuons de composer, les nouvelles chansons seront sur notre site internet. Envoyez-nous vos dons, et on vous fait un album tous les mois !!!
L : Ce soir, nous jouerons en exclusivité deux titres inédits. Donner de la nouveauté à chaque show voilà notre credo.

Interview réalisée par Dominique Jacquemoud
Photos de Maxime Roccisano
31 mai 2008, CCO de Villeurbanne

Pays : Japon

Dominique Jacquemoud