Closer, groupe de visual kei français

Jérôme, le batteur de Closer, et Etienne, le guitariste, répondent à nos questions, à propos de ce groupe que l’on pourrait croire tout droit issu d’une scène tokyoïte.

Etes-vous un groupe de Visual Kei ?
Etienne (E) : On ne revendique pas directement l’étiquette Visual Kei, on fait plutôt du rock métal influencé Visual Kei. L’aspect visuel nous permet de dépasser le concept des cinq mecs sur scène avec leurs chansons, et de créer un show complet autour de la musique.
Jérôme (J) : L’aspect visuel, c’est le côté théâtral grossi, comme le glam-rock. J’aime ne pas voir des gens ordinaires sur scène.

Et des albums ?
E : Nous avons autoproduit deux disques. Ils seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site car nous sommes en rupture de stock.

Avez-vous déjà contacté des labels ?
E : Nous sommes en lien avec une association qui va se charger de cette mission. Nous attendions d’être au complet, avec un batteur, et d’être parfaitement rodés sur scène.

Que pensez-vous de l’annulation de Gari, tête d’affiche du 1er Lyon JMusic Festival, qui était à la Japan Expo, et dont les préventes n’ont pas décollé pour leur concert parisien.
E : On n’est pas là pour donner des leçons. Peut-être un problème de communication. Peut-être aussi un problème de timing, entre la venue en juillet de X-Japan et de Miyavi… Les places sont assez chères.
Nous sommes aussi déçus qu’ils ne soient pas là ce soir. Après avoir pas mal écouté leur Myspace, nous étions curieux de voir ce que ça pouvait donner sur scène.

Interview réalisée par Dominique Jacquemoud
Photos de Maxime Roccisano
31 mai 2008, CCO de Villeurbanne

Pays : Japon

Dominique Jacquemoud