Il était une fois au Bhoutan

Il était une fois un petit royaume himalayen coincé entre Inde et Chine, son roi Jigme Singye Wangchuk, était un bon roi puisqu’il interdisait la télévision (et les touristes !) pour protéger son bon peuple de toute influence étrangère. La télévision considérée comme une menace aux traditions culturelles du pays et à son héritage bouddhiste, n’avait le droit de citer, hormis quelques rares privilégiés qui recevaient discrètement des chaînes satellites. Et bien voilà, ce dernier bastion, sans doute unique au monde vient de tomber : le Bhoutan vient de lancer sa première chaîne de télévision. “Le but est de distraire, d’informer et d’éduquer la population pour construire l’avenir du pays” précise le communiqué officiel. Les premières émissions (3 heures de programmes quotidiens en anglais et en dzonkha, la langue du Bhoutan) ont été diffusées le 2 juin dernier, date du 25e anniversaire du couronnement du roi. Chouette, un nouveau marché pour les ricains ? Pas tout à fait. Seule la capitale Thimpu est connectée au réseau hertzien, et peu de foyers possèdent la TV, et encore moins l’électricité !

Pays : Bhoutan

Jean-Pierre Gimenez