Happy Times de Zhang Yimou

Avec Happy Times (Xingfu Shiquanq), Zhang Yimou quitte le registre dramatique par lequel l’Occident l’avait découvert (entre autres avec Epouses et Concubines). Le cinéaste dépeint la relation d’une jeune fille aveugle jusque-là peu gâtée par la vie -Wu Jing – , et d’un sexagénaire – Zhao – prêt à tout pour épouser la belle-mère de la petite, y compris mentir. Le spectateur s’attache alors aux personnages de Zhao et de Wu Jing. Tous deux évoluent au contact l’un de l’autre et c’est autour de leur relation que se noue le film. Le ton léger de Zhang Yimou pour aborder ces thèmes (confiance et trahison se déployant au quotidien) ouvre une nouvelle voie qui donne envie de le suivre…

Happy Times est à voir, à plus forte raison s’il s’agit de découvrir le réalisateur. Bien que ce film ne soit pas très représentatif du style habituel de Zhang Yimou, il a le mérite d’être aussi simple que beau.

Éditeur : ARTE Video

Pays : Divers

Raphaëlle Lavielle