Gingko bed de Kang Je-gyu

Chroniques tous | défaut | dvd

Su-hyun est un artiste peintre fiancé à Seon-young, chirurgienne de son état. Un jour, il rêve d’un lit en gingko et d’une femme énigmatique. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il découvre que son rêve est une réalité. C’est alors que le fantôme, la belle Midan, apparaît. Elle lui révèle qu’il est la réincarnation de son amour perdu mais aussi qu’elle est poursuivie par le sanguinaire général Hwang, un autre esprit, qui la harcèle depuis des siècles et qui est a l’origine des tourments des deux amoureux.

« L’amour est éternel, la haine et la vengeance aussi… » : cette phrase inscrite sur le boîtier du dvd est le parfait reflet du film. Cette histoire d’amour intemporelle, à l’esthétisme particulier, est le premier film de Kang Je-gyu, qui réalisera par la suite Shiri et Taegukgi, « Frères de sang » en France. L’originalité de l’histoire vient de l’entremêlement du passé et du présent, du rêve et de la réalité : Su-hyun est en effet attiré par le fantôme d’un amour lointain et est pourchassé par un spectre qui veut le tuer alors que Seon-young se bat contre son chef de service qui veut la renvoyer suite à une erreur et tente de ramener son fiancé vers la réalité. Ces oppositions s’entrechoquent et entraînent les personnages dans une spirale dont ils ne pourront sortir intacts. Une belle histoire sur le pouvoir infini de tous les sentiments.

Éditeur : Gaumont Columbia Tristar Home Video (GCTHV)

Pays : Corée du Sud

Évènements à venir