EX-ARM volume 2 de Shin-Ya KOMI et HiRock

Alors qu’Akira vient de découvrir l’horrible vérité de ce à quoi il aurait participé, une petite fille des rues vient lui faire une révélation tragique : la jeune Koharu à qui il vient de parler porte elle-même la marque des bombes humaines ! Avec l’aide d’Alma et de Minami, il arrive à la localiser et à l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Mais le porteur de l’ex-arm lié aux explosions vient de poser un ultimatum au gouvernement. Si demain à 12h, la construction de l’île olympique n’est pas stoppée, plus de 100 bombes humaines vont frapper la capitale. L’heure est grave et la section anti ex-arm qu’Akira vient d’intégrer de lui-même va devoir utiliser toutes ses ressources pour contrer cette crise.

La grosse première partie de ce tome est très orientée action avec un peu de recherche et de réflexion mais beaucoup de présence sur le terrain. Les capacités d’Akira en tant qu’ex-arm sont bien mises en avant : que ce soit en direct au centre anti ex-arm ou en passant par Alma, les limites de son pouvoir sont assez floues. Cela permet d’aller très vite dans les investigations, trop vite même car il y a quelques ellipses impromptues avec des solutions surgies de nulle part. Au cela ne traine pas en longueur, le rythme est rapide et cela amène les bonnes questions : pourquoi les ex-arm réapparaissent elles aujourd’hui ? Qui les distribuent ? Dans quel but ? Comme nous découvrons qu’un porteur d’ex-arm en manipulait un autre, cela peut appeler très loin… Mais ne nous triturons pas trop les méninges, revenons au fan service ! Si celui-ci était présent sans être envahissant pour le moment, il se rappelle à notre bon souvenir à la fin du tome. Toutes les femmes de la section vont être désormais regroupées dans un seul grand logement, avec Akira, présent en tant qu’hologramme. Sous cette forme, il ne peut pas faire grand-chose… à part traverser les murs, ce qui est très pratique pour arriver par « erreur » dans une salle de bain occupée. Et ce alors qu’Alisa, la scientifique du groupe, protège sa chambre avec un champ de force qu’il ne peut traverser. N’oublions pas aussi le fait que, pour qu’Akira intègre le corps d’Alma, cette dernière doit embrasser Minami et que le fait inconsciemment passionnément. Le fan service devient donc plus présent, même s’il ne « gêne » pas encore l’histoire. Celle-ci continue son chemin, laissant beaucoup de zones d’ombre (notamment l’identité de la femme, possiblement liée à Akira, suggérée dans la dernière vignette du tome) mais restant dynamique. Ce n’est pas (pour le moment) une grande série mais cela se laisse sans difficulté.

Fabrice Docher

EX-ARM volume 2 de Shin-Ya KOMI et HiRock (2015)

Science-fiction / action / violence, Japon, Editions Delcourt/Tonkam – Young, juillet 2016, 212 pages, livre broché 9.35 euros