Dialogue avec un vieil arbre géant de Yi CH’ONGJUN

Un funambule qui monte au ciel, un potier qui brise ses céramiques, un photographe du futur et un vieux ginkgo, voici quelques uns des personnages de ce recueil de nouvelles. Six récits comme autant de fenêtres entrouvertes sur la Corée du sud des années 1960 à 1990.
A travers des métiers qui portent en eux une part de magie : funambule, potier et photographe, l’auteur évoque une Corée rurale en prise avec son histoire. Et puis il y a deux récits plus longs, plus philosophiques, qui portent sur le temps vu par le regard d’un photographe et sur la vie et la mort via la voix d’un vieux ginkgo.
Fil conducteur de ces nouvelles : la transmission du savoir, les manières étranges et détournées des maîtres, l’incompréhension et l’impatience des élèves. Le tout sans jugement, ni bien ni mal, juste une transmission par les paroles, les actes et les silences. Cette « prise de connaissance » concerne autant les personnages que le lecteur…

Ce livre est chargé d’un sentiment de vulnérabilité, de regret voire de stupidité ! Car dans chaque récit, le personnage incompris se pose comme un maître et le narrateur (celui dont le lecteur est proche) est l’élève agaçant, qui ne comprend rien, sauf à la toute fin (fin du récit ou mort d’un des protagonistes). J’ai donc eu du mal à lire la plus part des nouvelles de ce recueil. Pourtant ce livre en tant qu’objet était prometteur : la photographie de couverture (une surimpression de Ahn Sun Mi) et le titre « Dialogue avec un vieil arbre géant » portaient un imaginaire que je n’ai pas su retrouver dans le récit. Seule exception : la nouvelle portant sur le tir-à-l’arc, car ayant pratiqué j’ai sûrement été plus sensible aux propos de l’auteur.
« Dialogue avec un vieil arbre géant » peut sembler difficile d’accès car traitant d’un pays que le lectorat français ne connaît pas bien et parce qu’il oblige à un dialogue avec les idées cachées derrières les mots qui composent ces six récits. A conseiller aux philosophes !

Éditeur : Actes Sud

Pays : Corée du Sud

Julie Ray