DES LANTERNES A LEUR CORNES ATTACHEES (LANTERNS ON THEIR HORNS) de Rhadika JHA

Une vache, sortie de nulle part, va bouleverser la vie de nombreuses personnes. Il y a d’abord Ramu et sa femme Lakshmi ; lui pauvre et humble, elle éduquée et révoltée, ils forment un couple atypique mais ils vont apprendre à se comprendre mutuellement, malgré leurs différences. Ensuite nous avons Manoj, un fils de bonne famille, qui cherche un moyen d’aider les pauvres à affronter la modernité : il veut pour cela développer le cheptel bovin du pays grâce à un puissant taureau venu de l’étranger. Enfin, on trouve Gopal Mundkur, le chef de Nandgaon, le village de Ramu ; par sa politique isolationniste et paternaliste, il offre la paix à ses concitoyens en les préservant de l’influence du monde extérieur. Bien que leur rencontre soit parfois furtive, chacune de leurs actions va modifier leur point de vue. Leur univers respectif va se mettre à trembler, à vaciller, au rythme des pas d’une petite vache venue de la jungle.

Dans ce nouveau roman, Rhadika Jha exprime tout l’amour qu’elle a pour son pays et ses habitants. Mais elle se montre aussi très critique, insistant sur les problèmes qui gangrènent malheureusement l’Inde. Corruption, oisiveté, ambition, religion, les problèmes sont multiples et bien ancrés dans la société. De plus l’écart entre la ville et la campagne, les cultivés et les paysans, se creusent de plus en plus. Le progrès, avec son cortège de bons mais aussi de mauvais changements, a parfois du mal à s’imposer et creuse d’autant plus le fossé entre les classes. Chacun protagoniste a sa propre vision de la vie, du bonheur : aucune n’est parfaite et ne peut être imposé tant les gens sont différents. Arriver à une certaine harmonie est peut-être donc impossible, surtout quand la nature s’en mêle. Ce roman est une plongée au sein d’une civilisation qui voit ses fondements ébranlés par la modernité : elle cherche à protéger ses valeurs tout en voulant améliorer les conditions de vie de ses habitants. S’il n’y a pas de bonnes solutions, cela passe néanmoins par les actions de tous. Rhadika Jha nous en donne la preuve avec cette histoire à la fois drôle, sensible, grinçante et touchante. Une simple vache pouvant bouleverser bien des vies, il ne tient qu’à nous à nous prendre en main.

Éditeur : Philippe Picquier

Pays : Inde

Fabrice Docher