CREATURES FANTASTIQUES VOLUME 2 de KAZIYA

  Alerté par Annie, Nico rejoint Ziska avec Kamil et son apprentie. Confrontée à un cheval avec des nageoires, la jeune magicienne a réussi à le réveiller en le réhydratant mais il ne bouge toujours pas. Son maitre découvre alors qu’il souffre d’une luxation et avec l’aide de Kamil, il arrive à la résorber. Le « cheval » repart à l’eau mais continue néanmoins à faire des siennes les jours suivants. Toute l’équipe parviendra finalement à le calmer en le déplaçant dans une partie plus calme du fleuve. L’étrange animal semblait en effet perturber par le nouveau ferry mis en servir récemment. Mission accomplie pour cette fois-ci mais Ziska et Nico n’ont pas fini d’être confrontés à d’étonnantes créatures…

  Un cheval aquatique, un carbuncle, un loup du seigle : nos 2 protagonistes sont à nouveau confrontés à des animaux extraordinaires aux symptômes variés. Lacération, insolation et luxation, passage à tabac et mutilation, ergo du seigle : les compétences de Nico vont être mises à rude épreuve. Par contre Ziska déprime car à part un peu de support avec le carbuncle, sa magie n’a servi à rien. Pourtant son pouvoir lui permet notamment avec le bon objet de faire des recherches très précises, mais dans ce cas aussi en vain. Il lui faudra le soutien de son maitre pour réagir et mieux comprendre ses vraies capacités, somme toute assez spéciales. Pourquoi notre vétérinaire très objectif le fait-il et pourquoi  croit-il aux créatures fantastiques ? L’épisode du loup de seigle nous permet de le savoir : il avait en fait déjà rencontré un membre de cette espèce étant petit, avait joué avec lui avant de le voir mourir sous ses yeux sans rien pouvoir faire. Nico et Ziska sont ainsi complémentaires par leur savoir et leur approche de chaque problème. La science, le progrès (exemple ici avec la vaseline) font reculer la magie, pourtant elle a toujours son intérêt pour ceux qui croient en elle. Simple application « boostée » de propriétés naturelles désormais connues la plupart du temps, elle peut avoir des applications qui vont bien au-delà. Le tout est de savoir comment bien l’utiliser ; nous en revenons donc à la notion de connaissance. C’est un des points sur lequel insiste Nico car, si elle a encore beaucoup à apprendre pour devenir vétérinaire, Ziska a assez de savoir sur les créatures fantastiques et leurs légendes pour l’aider dans son travail. Et par rapport à ce que pouvait supposer le 1er tome, certains de ces animaux sont là, parmi nous, côtoyant certaines personnes et interagissant avec d’autres ; ils ne sont pas tous cachés ou invisibles.

  Les qualités de ce manga, remarquées dans le 1er tome, sont bien toujours là. Entre fantastique et science, émotion et rigueur, il distille une ambiance très agréable. Bien réalisé, porté par une belle édition de Komikku, c’est un titre à découvrir et à suivre.

Fabrice Docher

CREATURES FANTASTIQUES (WATASHI TO SENSEI NO GENJU SHINRYOROKU) VOLUME 2 de KAZIYA (2018)

Fantastique / tranches de vie / médical, Japon, Komikku éditions, mars 2019, 186 pages, 7.99 euros