Tonbo de Aki Shimazaki

En fondant le juku Tonbo, un établissement privé de préparation aux examens en banlieue de Tokyo, Nobu Tsunoda sait qu’il a réalisé également le rêve de son père décédé. Mais il ne se doute pas à quel point son Tonbo va l’amener six ans après, à connaître la vérité sur le suicide de son père, professeur de biologie. Alors que Nobu souhaite faire évoluer son juku vers la forme d’un centre culturel, un professeur de piano, Jirô Tanaka, se présente à lui et lui apprend qu’il était également élève du défunt professeur Tsunoda.

À travers l’histoire particulière d’un homme ordinaire, marié et père d’une petite fille, Aki Shimazaki nous conte une subtile histoire sur le thème de la honte sociale au Japon ; comment ce fardeau peut passer incidemment d’une famille à une autre et comment chacun y apporte sa propre solution pour y échapper et rétablir son honneur… mais en filigrane de ce récit captivant, l’auteur a écrit une autre histoire générationnelle, celle des âmes disparues qui se comprennent et se répondent bien au-delà de la mort. Belle métaphore que ce nom de libellule, tonbo, qui transmet la tradition et la connaissance.

Éditeur : Actes Sud

Pays : France

Séverine Frémondière