Tigre & Dragon de Tan Dun, Yo Yo Ma violoncelle

Ce fût une des plus belles surprises de l’année 2000. Un film d’arts martiaux comme beaucoup en rêvaient. Une histoire attachante, des personnages complexes, des combats de toute beauté, bref un film magnifique. Pour ce qui est de la musique, le réalisateur Ang Lee a fait appel à l’un des compositeurs et chefs d’orchestre les plus en vue du moment : Tan Dun. La majorité de la presse française l’a présenté comme un inconnu, prouvant une fois de plus sa méconnaissance musicale. Tan Dun est né en 1953 à Hunan en Chine. Il fit des arrangements pour la troupe de l’Opéra de Beijing, et dirigea le Kronos Quartet, le London Sinfonietta, l’Orchestre de la BBC, l’Orchestre National de France, le London Symphonie Orchestra et le Hong Kong Symphonie Orchestra pour la “Symphony 1997” qui marqua la rétrocession de Hong Kong à la Chine (avec Yo Yo Ma au violoncelle et des choeurs d’enfants).

Pour la musique de “Tigre & Dragon”, il retrouve Yo Yo Ma qui assure les solos de ce très bel album. Tan Dun nous invite, à travers sa partition, dans un pays fantastique et utilise toutes les possibilités dramatiques de l’Orchestre Symphonique de Shanghai. Lyrisme des cordes, frénésie des percussions, les thèmes sont nombreux et le compositeur se montre d’une grande efficacité pour traduire les sentiments des personnages. La fin de l’album comporte deux versions (une en anglais, l’autre en mandarin) de la chanson “A love before time” interprétée par CoCo Lee.

Éditeur : Sony Classical

Pays : Divers

Pascal Surleau