THE ANCIENT MAGUS BRIDE, MERKMAL de Kore YAMAZAKI

Rarement un manga avec assez peu de volumes édités (les chapitres du 8ème étaient en cours de prépublication à la sortie de Merkmal) a eu droit à autant de supplément que The Ancient Magus Bride. Il s’agit du second en France tandis que le 3ème vient de sortir au Japon sans compter une aventure audio et 2 petits romans. Ce guide commence en beauté par toute une série d’illustrations couleur très belles, la plupart concernant des goodies malheureusement distribués uniquement dans les boutiques japonaises. Ensuite vient la présentation des personnages, des lieux et des objets. Si la plupart des informations est connu par les fans, elles touchent les 7 volumes et sont toutes regroupées par thème, ce qui permet une vision plus globale et précise. Certains détails sont développés, notamment pour les personnages secondaires, et les lieux explorés deviennent plus clairs, avec quelques croquis et explications inédites. De leur côté, les objets (comprenant vêtements, nourriture et repas) sont plus anecdotiques. La présentation des scènes marquantes, plus un rappel à nouveau pour les fans, a comme attrait de se concentrer sur l’essentiel de l’histoire et le résumé des évènements permet de situer ce qu’il se passe en fonction des saisons, ce qui est très pratique. La fin du guide propose lui 28 pages d’interviews diverses, compilées selon les questions posées (qui sont très variées) et qui regorgent d’informations intéressantes, que ce soit sur l’origine des personnages, le développement de l’histoire ou sur la mangaka elle-même. Point particulier pour nous français, il y a la retranscription complète de ses impressions à son retour de France après son passage à Japan Expo.

Mais bon, le vrai plus quasi inestimable de Merkmal (en allemand « caractéristique », dans le sens « signe particulier ») concerne les 75 pages sur les premières esquisses des personnages (certains ayant leur design définitif presque depuis le début) et le story-board abandonné du 1er chapitre. En prime de découvrir une Chise plus rebelle et se battant avec des couteaux, nous découvrons une histoire qui se rapproche de ce que nous connaissons, avec les mêmes personnages ayant les mêmes fonctions et histoire. La vraie différence est que l’histoire commencerait à ce qui serait finalement la fin du volume 8, lorsque Chise et Elias entrent au Collège. Bien que la jeune fille soit dans ce lieu, nos 2 héros sont encore en train de se découvrir mutuellement, sous les yeux du père Simon. Sa requête les emmène vers le royaume des fées, où Chise apprendra « à la dure » qu’il faut faire attention avec les créatures magiques. Comme dans le manga définitif, c’était une introduction au monde de The Ancient Magus Bride, avec une découverte du monde des sorciers et la relation d’abord maladroite entre nos 2 héros. Si l’ensemble n’est composé que de crayonnés plus ou moins élaborés, avec un scénario et un découpage qui ne sont pas au top, l’esprit de la série était déjà là.

En bref il s’agit d’un complément, peut-être pas indispensable mais tout du moins très intéressant, du manga. Que nous soyons fans ou non, il regorge d’informations, d’anecdotes ou de découvertes. Rien de tel pour encore plus profiter de The Ancient Magus Bride.

Fabrice Docher

THE ANCIENT MAGUS BRIDE, MERKMAL (MAHOUTSUKAI NO YOME OFFICIAL GUIDE BOOK Merkmal) de Kore YAMAZAKI (2018)

Guide book, Japon, Komikku éditions, septembre 2018, 224 pages, livre broché 7.90 euros