SILENCER volume 2 de Sho FUMIMURA et Yuka NAGATE

La recherche d’Iwami s’emballe entre le clan Kawade qui agit avec « l’aval » de la Police et l’inspecteur Iba, enragé de s’être fait escroqué. Le voleur est vite retrouvé et est alors encerclé par tous ses « débiteurs ». L’inspecteur Iba jubile, surtout qu’il récupère une mallette contenant bien 40 millions de yens. Il déchante cependant vite en voyant les yakusas se retourner contre lui ; et il y a également l’inspectrice Katsuragi qui arrive en pointant son arme sur lui. Sa dernière heure est-elle arrivée ?

Les enquêtes s’enchainent sans trop de temps mort pour le Bureau Annexe de la Sécurité aux Personnes. Mais plus que les affaires, c’est ce qu’elles impliquent pour ses membres qui est vraiment mis en avant. Déjà les relations entre eux sont compliquées mais en plus de nouvelles « interactions » apparaissent, comme l’inspecteur Iba qui couche avec la femme de son supérieur direct Shimazu. Lui aussi impliqué dans la gestion des « poisons » que sont Ida et Katsuragi, il se retrouve embarqué par son supérieur Mizusawa dans une spirale dangereuse. Surtout que les Affaires Internes s’en mêlent et que l’ombre de la section 39 plane à nouveau. Le mystère s’épaissit également sur les origines de l’inspectrice Katsuragi, dont les quelques révélations posent encore plus de questions. Corruption, Trahison, vengeance, intérêts personnels, tout se mélange dans un récit où les quelques touches d’humour ont du mal à alléger l’ambiance malsaine. Assez cru et dur, Silencer reprend habilement les codes du polar. L’intrigue générale se complexifie, les multiples nouveaux personnages apportant un souffle bienvenu. Ce titre n’a décidément pas fini de nous surprendre.

Fabrice Docher

SILENCER volume 2 de Sho FUMIMURA et Yuka NAGATE (2013)

Policier / thriller, Japon, Komikku éditions, juin 2018, 200 pages, livre broché 8.50 euros