SAAWARIYA de Sanjay Leela Bhansali

Dans les bas quartiers d’une ville imaginaire, arrive un nouveau chanteur de cabaret. Il devient une sorte d’ange, aidant tout le monde à retrouver le sourire. Mais si Raj – c’est son nom – semble heureux, il souffre lui aussi de solitude. Or il rencontre un jour une belle jeune femme qui attend seule sur un pont. Pour lui, c’est le coup de foudre, mais Sakina – c’est le nom de l’inconnue – se laisse difficilement approcher : elle porte en effet un douloureux secret.

Saawariya est un film Bollywoodien dans toute sa splendeur. L’important ici ce sont avant tout les chants, les danses et la féerie des images. Le scénario, qui manque d’originalité, sert en fait de prétexte à la mise en scène qui nous entraîne à travers de beaux décors : mélange d’une ville indienne, de Paris et de Venise pour ses canaux. Tout concourt donc à nous immerger dans ce film où rêve et romance prennent le pas sur la réalité. Cette histoire d’amour oscillant entre rires et larmes ravira les amateurs de Bollywood. Après Devdas et Black, le réalisateur Sanjay Leela Bhansali nous offre une belle œuvre avec de somptueux décors et de belles chansons.

Éditeur : Bodega Films

Pays : Afghanistan

Fabrice Docher

SAAWARIYA de Sanjay Leela Bhansali

Dans les bas quartiers d’une ville imaginaire, arrive un nouveau chanteur de cabaret. Il devient une sorte d’ange, aidant tout le monde à retrouver le sourire. Mais si Raj – c’est son nom – semble heureux, il souffre lui aussi de solitude. Or il rencontre un jour une belle jeune femme qui attend seule sur un pont. Pour lui, c’est le coup de foudre, mais Sakina – c’est le nom de l’inconnue – se laisse difficilement approcher : elle porte en effet un douloureux secret.

Saawariya est un film Bollywoodien dans toute sa splendeur. L’important ici ce sont avant tout les chants, les danses et la féerie des images. Le scénario, qui manque d’originalité, sert en fait de prétexte à la mise en scène qui nous entraîne à travers de beaux décors : mélange d’une ville indienne, de Paris et de Venise pour ses canaux. Tout concourt donc à nous immerger dans ce film où rêve et romance prennent le pas sur la réalité. Cette histoire d’amour oscillant entre rires et larmes ravira les amateurs de Bollywood. Après Devdas et Black, le réalisateur Sanjay Leela Bhansali nous offre une belle œuvre avec de somptueux décors et de belles chansons.

Éditeur : Bodega Films

Pays : Inde

Fabrice Docher