RIN volume 1 d’HAROLD Sakuishi, Éditions Delcourt Seinen

Norito est un lycéen un peu effacé qui ne vit que pour le manga depuis qu’il est tout petit. Après un essai complètement raté lors de la 1ère présentation de ses planches à son magazine préféré et malgré les mots très durs de son interlocuteur, il décide de ne pas baisser les bras et de repartir à zéro en se donnant encore plus à fond. Il trouve aussi une motivation supplémentaire auprès d’Asuna Honda, une très belle camarade de classe aimant les mangakas. Rin est une lycéenne un peu taciturne, arrivée dans le monde des idols contre son gré, et n’envisageant pas d’en faire son métier. Elle est surtout une médium très douée, ce qui lui vaut par l’intermédiaire de son agence de faire des rencontres importantes mais parfois aussi tendancieuses. Ils vont se rencontrer lors de la remise des prix d’un concours, auquel Norito a participé et remporté le 6ème prix, et cela va bouleverser leur vie.

Dès les 1ères pages, nous savons que nous sommes dans un manga d’Harold Sakuishi. Mêmes têtes impayables (avec beaucoup de grandes bouches), mêmes réactions improbables (du quotidien avec une sacrée louche de délire), même sérieux dans la construction, même qualité de réalisation. Ce 1er tome met en place les 2 protagonistes aux caractères bien différents, Norito et Rin. Le garçon a une détermination sans faille, une grande motivation face aux obstacles et une passion sans borne envers le manga, mais il est aussi timide et peu sûr de lui. La fille est un peu désabusée, très belle mais cherchant pas à profiter de cet atout, déclarant n’aimer personne et cherchant à vivre normalement malgré ses grands pouvoirs qu’elle contrôle plus ou moins. En fait, nous pouvons dire que ce volume est l’introduction à l’histoire principale, dont d’ailleurs nous ne savons rien. Norito a un but, nous le voyons franchir les obstacles et avancer avec force mais pour le moment il est difficile de dire ce que Rin va lui apporter ou comment elle va agir sur son destin. Au vu de ses capacités et comme le manga porte son nom, nous nous doutons bien qu’elle va être au centre de tout mais nous ne connaissons pas encore le pourquoi. Pour le moment nous nageons dans du classique, de la tranche de vie teintée de fantastique, mais faisons confiance à l’auteur. Harold Sakuishi a prouvé son talent avec ses précédentes œuvres et comme il considère celle-ci comme la plus ambitieuse, nous pouvons nous attendre à quelque chose de très grand. A suivre.

Fabrice Docher

RIN volume 1 d’HAROLD Sakuishi (2013)

Comédie / fantastique, Japon, Editions Delcourt Seinen, mai 2015, 208 pages, livre broché 7.99 euros