Pékin 2008, les JO dans la rue

Un monde, un rêve !

Les Chinois semblent vieillir sans souffrir, en souplesse. Pour l’expliquer, mes jeunes amis et amies et leurs mères sont unanimes : il faut garder ses jambes au chaud jusqu’à la taille, en portant trois paires de collants de coton et de laine pendant les grands froids d’hiver jusqu’au mois d’avril, on passe alors à deux paires, puis une dernière que l’on ne quitte jamais. Les mères n’ont pas apprécié le mauvais exemple des Français qui se contentent par coquetterie d’un seul jean, été comme hiver. Exemple que leurs enfants, étudiants à Lyon, regrettent d’avoir suivi.

juillet 2007

Pays : Chine

Maguy Dumarski