PAPRIKA de Satoshi Kon

Le Dr. Tokita, génie au physique plus qu’imposant, a créé avec sa collègue le Dr. Atsuko Chiba la DC Mini. Cette invention permet de partager les rêves d’autres personnes dans un but principalement thérapeutique. Malheureusement, trois prototypes non sécurisés, pouvant accéder à tous les patients, sont volés. Compte tenu des dangers que représente une mauvaise utilisation de ces machines, nos deux scientifiques mènent l’enquête, aidés par Paprika, le double déluré du Dr. Chiba, qui peut voyager dans les rêves.

Satoshi Kon revient pour notre plus grand plaisir. Après Perfect Blue et Tokyo Godfathers, son nouveau film est d’une qualité technique irréprochable et se veut déroutant, entre la dualité du personnage principal et l’exploration des rêves qui finissent par se mêler à la réalité. Ce dernier point est d’ailleurs le thème central du film : l’influence du subconscient sur les rêves et des rêves sur la réalité. Même si le scénario est très différent du roman, il a tenu à ce que son auteur, Yasutaka Tsutsui, suive le projet et donne son avis. Les bonus donnent un aperçu de cette complicité avec un making of réunissant les deux hommes, puis avec une discussion entre eux et les doubleurs des Dr. Tokita et Chiba. Il y a aussi un entretien le directeur de l’animation puis avec le directeur artistique. Par ses personnages attachants, son scénario extravagant et pourtant proche de nous car touchant les rêves, le film est d’une sensibilité qui pousse à réfléchir sur notre subconscient et sur ce que nous refoulons ; mais c’est aussi un merveilleux divertissement, à la réalisation magnifique et envoûtante. 2e Prix Anim’Asia au dernier festival Asiexpo.

Éditeur : Columbia Tristar Home Video

Pays : Japon

Fabrice Docher