Mister Vampire de Ricky Lau

Chroniques tous | défaut | dvd

Un prêtre taoïste adepte du kung fu se voit confronté à un vampire qui sème la terreur en ville. Datant de 1985, Mr Vampire est l’un des titres phares de la « ghost kung fu comedy » ; sorte de mélange entre les films de kung fu et les films d’horreur, l’humour en plus. Sammo Hung est à l’origine du concept. Il réalise et produit en 1980 « l’Exorciste chinois » qui définit les bases du sous genre. A l’initiative de ce dernier, en tant que producteur, c’est Ricky Lau, son chef opérateur attitré, qui réalisera Mr Vampire et ses nombreuses suites. Dans le rôle de Maître Kau, on retrouve Lam Ching-Ying, charismatique en Prêtre Taoïste, qui deviendra la figure de proue de la saga. Ami de Sammo Hung, il joua notamment aux côtés de Bruce Lee dans « Le jeu de la mort » et fut chorégraphe des combats sur « Prodigal Son » (de Sammo Hung himself). Après le triomphe au box office du premier opus, Mr Vampire sera prolongé par trois suites officielles.
Mr Vampire 2 : le retour de Mr Vampire transpose le mythe du vampire sauteur « le gyonshi », instauré par le premier épisode, dans le monde contemporain et abandonne par la même occasion la « ghost kung fu comedy » traditionnelle. L’histoire : une mère et un père vampire sont séparés de leur enfant qui se retrouve adopté par les parents d’une famille modèle.
Mr Vampire et les démons de l’enfer (Mr Vampire 3) revient à un style plus classique et laisse cette fois-ci place au fantôme. Maître Kau s’associe à un autre Maître Taoïste afin de vaincre les forces du mal. Sans doute l’épisode le plus imaginatif et spectaculaire de la saga.
Tourné en 1988, Mr Vampire 4 : la fin de Mr Vampire clôture la série. Parce qu’ils se détestent, un Prêtre Taoïste et un Moine Bouddhiste se disputent continuellement mais seront obligés de s’unir pour combattre un vampire. Cet épisode marque la fin du genre, Lam Ching-Ying ayant d’ailleurs refusé d’y participer.

Comme toujours chez l’éditeur HK Vidéo la qualité est au rendez-vous. L’image est splendide malgré les presque 20 ans des films et le packaging est toujours réalisé avec soin. Par contre, on aurait peut être souhaité des bonus plus intéressants que les traditionnelles bandes annonces, galeries de photos et filmographies des acteurs et réalisateurs. Pour résumer Mr Vampire est un très bon divertissement, burlesque et loufoque à souhait. Un bon moyen de découvrir ce qui fit le succès de la « ghost kung fu comedy ». A noter qu’un remake du premier épisode sera tourné 4 ans plus tard intitulé Mr Vampire 92 toujours sous la direction de Ricky Lau, et en 2003, une production Tsui Hark essayera en vain de renouveler le genre.

Éditeur : HK Video

Pays : Divers

Évènements à venir