MISS OYU de Kenji Mizoguchi

Shinnosuke a été élevé par sa tante qui lui présente Oshizu en vue d’un mariage. Oshizu est la très jeune sœur de Oyu. Les deux jeunes gens font connaissance au fil des rencontres. Oyu se comporte en parfaite entremetteuse organisant les sorties du couple dans des endroits romantiques, détend l’atmosphère lorsque cela est nécessaire. Mais l’amour rôde là où on ne l’attend pas !
.

Kenji Mizoguchi reprend le thème de la nature humaine, du choix entre les passions premières et les choix plus raisonnés. Le poids des traditions ancestrales est perceptible dans chaque scène. Et le spectateur observera avec curiosité le masochisme de la sœur dévouée et appréciera la difficulté des choix qui s’imposent aux personnages. Les images de Mizoguchi sont d’une beauté visuelle frappante. Le rythme et les mouvements de caméra littéralement hypnotisants

Éditeur : Films Sans Frontières

Pays : Japon

Aina Rakotonindriana