L’ILE INFERNALE SEASON 2 volume 1 de Yusuke OCHIAI

  Si le Japon a fini par fermer « l’ile infernale », suite aux scandales qui ont suivi le retour d’Ei Mikoshiba, le pays n’a pas renoncé à ses condamnations par bannissement. En effet, une nouvelle ile prison a été créée au large d’Hokkaido, pour remplacer l’ancienne de rang 1, le niveau le plus élevé. En plus de climat différent avec un froid polaire permanent, elle ressemble plus à un vrai établissement pénitentiaire avec ses gardiens, ses blocs et ses règles. C’est ici qu’est envoyé  Jin Sunosaki suite à une condamnation pour meurtres. Avec d’autres détenus, le voici en route pour « l’ile polaire ». Mais si les autres sont bavards ou nerveux, lui reste silencieux. Et pour cause : il ne se souvient plus de qui il est et ne sait pas de quoi il est accusé…

  L’annonce de ce nouveau titre nous promettait un retour sur « l’ile infernale » mais ce n’est pas exactement vrai. Certes il s’agit du même univers quelques années plus tard et il y a bien un rapport direct à la 1ère ile (pour le moment sans conséquences notables et que je laisse aux lecteurs le soin de découvrir). Dans ce Japon alternatif, la peine par bannissement existe toujours ; cependant c’est sûr une autre ile, cette fois au climat très froid, qui sert de prison de rang 1. Elle a par contre des gardes et fonctionne comme un établissement pénitentiaire normal, sauf que le « confort » des prisonniers est bien plus grand. Un médecin, condamné pour euthanasie et conduit dans une autre section, découvrira la vérité en même temps que nous : tous les prisonniers « normaux » forment une banque d’organe vivante pour personnes fortunées et peu regardantes aux circonstances. Le docteur en chef, le professeur Mizusawa, a bien lui une autre ambition mais elle est laissée de côté pour le moment. La vraie finalité de l’ile est donc découverte bien plus tôt, de même que l’implication d’étranges partenaires externes, dont une entreprise pharmaceutique. Le secret d’un autre but à la prison étant éventé avec la 1ère série, inutile de le cacher bien longtemps. Mais cela ne veut pas dire que nous savons déjà tout. D’abord le fonctionnement de l’île est différent. Les raisons de la présence de la mystérieuse jeune femme russe sont encore obscures. Le professeur Mizusawa travaille-t-il déjà sur son projet personnel ? Mais avant tout qui est Jin Sunosaki ? A quoi correspondent les flashs de souvenirs qui lui reviennent ? Pourquoi un gardien l’accoste directement par son nom ? Quel est sa mission ? Yusuke Ochiai remet donc suffisamment de neuf dans cette pseudo-suite pour éviter une redit avec la 1ère saison. L’histoire n’a pas vraiment de temps mort, et avec le réalisme apporté aux personnages et aux décors, nous rentrons à fond dans l’intrigue. De plus, avec les gardiens un brin sadiques, au courant du sort des prisonniers, et ces derniers qui se conduisent comme nous pourrions l’attendre de condamnés à perpétuité, l’atmosphère est très étouffante. Pour le moment, nous ne savons pas où se dirige le scénario et quels sont les buts de tous les personnages. Et nous naviguons en terrain plus ou moins connu, ce qui réduit les effets de surprise. Cependant l’ambiance, elle, est bien là et nous pouvons faire confiance au mangaka pour développer une intrigue digne de ce nom, au vu de ses précédentes œuvres. Il ne nous reste plus qu’à être patient, d’autant plus que cette série fait déjà 3 tomes au Japon et n’est toujours pas terminée. A suivre.

Fabrice Docher

L’ILE INFERNALE SEASON 2 (TENGOKU NO SHIMA SEASON 2) volume 1 de Yusuke OCHIAI (2018)

Action / Drame, Japon, Komikku éditions, février 2019, 200 pages, 7.90 euros