Le journal d’un fou de Irokawa Takehiro

Un siècle et demi sépare Gogol d’Irokawa. Pourtant on retrouve dans chacune des versions de “Le Journal d’un Fou”, la même histoire d’une folie ordinaire, le rapport d’un homme et de son monde qui bascule dans la schizophrénie, son enfermement et sa lente descente aux enfers. Tout un chacun pourra méditer sur ce monologue intérieur, voyage introspectif dans les tréfonds de l’âme, qui peut un jour vous faire chavirer.

Un immense roman. Un de mes dix livres nippons préférés, à classer près de “L’Opéra des Gueux” de Kaïto Takeshi.

Éditeur :

Pays : Divers

Jean-Pierre Gimenez