Le Guide illustré du Japon traditionnel paraît aux éditions Sully.

À l’occasion de la sortie du troisième tome du Guide illustré du Japon traditionnel, revenons sur cet ouvrage qui explique tout des us et coutumes de l’Archipel. En effet, bien souvent, face aux visiteurs étrangers, les Japonais éprouvent des difficultés à expliquer l’origine ou le sens d’objets qui fondent la quintessence de la culture nippone. Cette somme que représente ce guide pallie ces lacunes. Ainsi, elle est à la fois didactique, esthétique et culturelle. Chaque tome a son directeur éditorial, spécialiste du domaine. Marie Maurin en a assuré la traduction et l’adaptation .

2 Thèmes contigus sont développés dans chacun des tomes et déclinés à travers les objets qui s’y rapportent. Chaque entrée présente un mot dans sa graphie en kanji, sa lecture, sa traduction et une notice détaillée. Un dessin réaliste de chaque élément s’accompagne alors d’une analyse historique et fonctionnelle.

Avec le tome 1 Architecture et objets du quotidien conçu par Seiishiro Yamamoto, on découvre les différents types de bâtiments. De l’habitat traditionnel d’Edo au moderne, en s’arrêtant sur les sento et l’incontournable pavillon de thé. On passe ensuite aux jardins avec l’architecture bouddhiste et shintoïste. Le mobilier, les paravents, lanternes et autres boîtes de toutes sortes côtoient les autels domestiques.

Le tome 2 de Yukio Hattori aborde alimentation et fêtes saisonnières. L’ autrice y passe en revue l’ensemble des divers plats traditionnels, quotidiens. Ainsi, les différents types de nouilles, sushi accompagnés de la vaisselle qui leur est spécifique sont en bonne place. La deuxième partie les relie aux saisons et aux fêtes. La bouillie de riz aux sept herbes se mitonne pour le 7 janvier par exemple. On découvre en fait un nombre incalculable de rites liés à chaque jour de l’année selon l’ancien calendrier lunaire.

Le tome 3 enfin de Hiromi Ichida est centré sur Vêtement et arts de la scène. Elle y présente dans le détail les différentes parties et sortes de kimono, ceintures et autres ornements. De même pour les chaussures et accessoires. Les tenues particulières de mariage, cérémonie du thé ou culte n’ont plus aucun secret ! Plus originales encore sont les pages consacrées aux couleurs japonaises. Elles s’avèrent toujours en lien ténu avec la nature. Idem pour les motifs traditionnels. En effet, ils s’inspirent en effet souvent d’un élément naturel : carapace de tortue, feuille de chanvre ou vagues. La 2ème partie sur les arts traditionnels de la scène permet de bien faire la différence entre le nô, les marionnettes, le kabuki avec les accessoires, les costumes et le type de scène de chacun.

Voilà un guide qui parfait la culture et les connaissances de l’amateur éclairé et passionné. Une mine de renseignements et une source d’inspiration sans limites !

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

Guide illustré du Japon traditionnel, 19€ par tome, collection Le Prunier, éd. Sully.