L’Asie chère à l’auteur de BD Cosey, honoré au festival d’Angoulême.

« Je suis venu au voyage par la bande dessinée. » nous dit ce voyageur compulsif à l’image de son personnage fétiche : Jonathan, qu’il a créé il y a plus de 40 ans, parcourant le Tibet. Il gagne le grand prix du festival de BD d’Angoulême en 2017 et il y est célébré en 2018 par une grande exposition. Il est donc bon de découvrir ou redécouvrir deux de ses albums phares se situant en Asie pendant des périodes troubles de l’histoire du Tibet pour Le Bouddha d’Azur et du Vietnam pour Saigon-Hanoï.

Dans le premier, le lecteur est happé à la fois par l’histoire teintée de légende de la jeune Lhal, gardienne du Bouddha d’Azur qui vit dans une lamaserie tibétaine. Sa rencontre fortuite avec l’adolescent anglais Gifford scelle un amour aussi fulgurant qu’ impossible. L’invasion du Tibet par la Chine les sépare radicalement puisque Lahl disparaît. L’histoire se poursuit sur plusieurs années et Gifford est toujours à la recherche de sa bien-aimée. Partant de la légende, Cosey mêle ensuite habilement le contexte politico-historique à l’histoire intime des deux jeunes gens.

Dans le second, deux solitudes se rencontrent au hasard, par téléphone, aux Etats Unis, 20 ans après la guerre du Vietnam le jour de l’an. Chacun est bloqué seul, chez lui, par la neige. Il s’ensuit une conversation décousue et inattendue tandis qu’à la Télévision passe un reportage sur la guerre du Vietnam, que le héros a faite et où il a perdu son meilleur ami. On ne voit que le vétéran, les images de la guerre à travers la télévision ; jamais l’interlocutrice. Le dessin est réaliste tout en s’écartant de l’académisme.

Bien que très différents dans le traitement de l’histoire, les deux albums se rencontrent dans l’intensité et la justesse des couleurs. Grâce à ce style, chaque lecteur peut s’identifier à un moment ou à un autre par le rendu de l’atmosphère de certaines scènes : qui, un sous-bois enneigé, qui un lever de soleil en montagne ou la baie d’Ha Long.

Beaux voyages que nous offre Cosey par l’intermédiaire de chacun de ses albums !

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

Le Bouddha d’Azur et Saigon-Hanoï, dessin et scénario de Cosey, collection Aire Libre, éditions Dupuis, 2011.