La panthère des neiges de Sylvain Tesson sort en livre lu chez Gallimard.

Grand marcheur et explorateur, Sylvain Tesson est un écrivain voyageur. Vincent Munier est un immense photographe animalier. Le premier toujours en mouvement, le second pouvant rester des heures, voire des jours, des semaines, immobile à l’affut. Aussi, lorsqu’il l’invite à aller débusquer la panthère des neiges au Tibet, à près de 5000 mètres d’altitude, le globe trotter lui emboite le pas.

Par chapitres très courts, l’écrivain décrit chaque étape de leur avancée vers les Monts Kunlum, au nord du Tibet. Autant de tableaux très réalistes parsemés d’aphorismes ou de réflexions métaphysiques. Ils balancent entre l’humour distancier et le sarcasme cinglant. Ils frappent souvent juste : « Les animaux incarnent la volupté, la liberté, l’autonomie : ce à quoi nous avons renoncé. ». Ils sont parfois très drôles, notamment au sujet des chasseurs et de leur amour des animaux… qu’ils tuent ; et s’ils aimaient l’art « ils lacèreraient un Vélasquez » !

Pour l’écrivain, cette expérience en milieu glacial est un véritable apprentissage de la patience. L’attente, l’immobilité sont propices à la réflexion, à la méditation sur sa propre vie, les femmes qu’il a perdues mais aussi sur l’humanité entière. Contrairement à la panthère, elle a perdu sa liberté avec le progrès.

Ce qui reste le plus intéressant est la notion d’affut qui, pour Tesson, doit être « une ligne de conduite. Ainsi la vie ne passe-t-elle pas l’air de rien. » En effet, elle permet de se rendre disponible à ce qui se passe. C’est aussi une notion de réciprocité ainsi « dans la nature, nous sommes regardés ». Une photographie de Munier en est le plus bel exemple : il pensait avoir saisi un faucon, et lorsqu’il étudie la photo deux mois plus tard, il se rend compte que la panthère, fondue dans la roche, était présente et le fixait !

La lecture sans emphase mais tout en nuances de Loïc Corbery de la Comédie-française épouse parfaitement la narration naturaliste de la traque et les réflexions désabusées de l’auteur.

Camille DOUZELET et Pierrick SAUZON

La panthère des neiges, Sylvain Tesson, lu par Loïc Corbery de la Comédie-française, collection « Ecoutez lire », 1 CD MP3, 3h20 d’écoute, 18.90€, Gallimard . En librairie le 9 janvier 2020.