JABBERWOCKY volume 5 de Masato HISA, Éditions Glénat

Paris et l’Exposition Universelle sont en danger ! Face à la menace imminente d’un tir d’obus, le Château d’If dépêche Lily, Sabata et Boothroyd, accompagnés de l’infortuné Angoulême, dans les carrières abandonnées de Solnhofen pour trouver le canon. Cependant ce qu’ils vont découvrir sur place va au delà de leur imagination et risque fort de bouleverser leur position face aux dinosaures.

Toujours rien à redire sur le style graphique de ce manga : l’utilisation uniquement de grands aplats de noir et de blanc, sans trame, lui donne un style unique. Avec son côté très anguleux et son découpage cinématographique, il donne une impression de dynamisme assez impressionnante. Le scénario est lui aussi égal à lui-même, entre action et fantastique, mais là la tension monte d’un cran. L’apparition d’un adversaire coriace, ainsi que le retour inattendu d’un ennemi, nous promettent des affrontements intenses. Et le dinosaure mis en scène dans la 2ème partie de ce tome fait également très forte impression, au propre comme au figuré. On a décidément pas fini d’être surpris par ce titre.

Fabrice Docher

JABBERWOCKY volume 5 de Masato HISA (2008)

Aventures/action/fantastique, Japon, Editions Glénat, octobre 2015, 208 pages, livre broché 9.15 euros