Interview de Tony Jaa, l’honneur du Dragon

Paris, le 28 septembre 2005

Dans un élégant hôtel parisien, Tony Jaa, la nouvelle tête d’affiche du cinéma d’arts martiaux nous parle de son tout dernier film : Tom Yum Goong, l’honneur du Dragon, sur nos écrans le 8 février 2006.
Après le succès international d’Ong Bak en 2003 et 2004, Tony Jaa campe un jeune thaïlandais à la recherche de ses deux éléphants volés par des criminels friands d’animaux en voie de disparition.
L’équipe qui a fait le succès de Ong Bak (le réalisateur Prachya Pinkaew, le chef cascadeur et chorégraphe Panna Ritthikrai et bien sûr Tony Jaa) s’est à nouveau réunie pour aller encore plus loin dans les cascades, les combats et les démonstrations d’arts martiaux.
Souriant et concentré, Tony Jaa évoque sa vision du cinéma, des arts martiaux, de la violence et ses projets futurs.

Vous attendiez-vous au succès de Ong Bak ?

Non. Au début je voulais faire simplement un film avec mon maître, Panna Ritthikrai, pour présenter le Muay Thaï. Puisque j’assurais déjà les cascades sur d’autres films, il ne m’était pas difficile d’endosser les rôles moi-même. Je voulais avant tout élever le niveau des films thaïs, pour les Thaïlandais au départ. Je ne pensais pas à un succès international !

Enfin quels sont vos projets ? Regardez-vous du côté des Etats-Unis ?

Pour le moment, je compte rester en Thaïlande pour mener à bien de nombreux projets. Bien sûr je n’ai rien contre une collaboration avec les Etats-Unis mais ce n’est pas d’actualité.
(Son prochain film, Sword sera une fresque historique basée sur la vie du Roi Naresuan le Grand au XVIe siècle, ce qui atteste de son profond intérêt pour la tradition).

TOM YUM GOONG, L’HONNEUR DU DRAGON. Un film thaïlandais de Prachya PINKAEW avec Tony Jaa, Petchtai Wongkamlao et Jing Xing. Sortie en France le 8 février 2006.

Pays : Thaïlande

Gaelle Thomas