Flying dagger de Chu Yin-ping

Les Poignards Volants (2 hommes) et les Aguicheuses (2 femmes) sont des chasseurs de primes qui se détestent cordialement. Alors que les premiers sont chargés par l’intendant de retrouver le Renard Volant, qu’il présente comme un voleur assoiffé de sang, leurs rivales leur mettent des bâtons dans les roues pour les retarder et empocher la prime. Mais leur cible, accompagné par sa femme la Chatte Volante, s’ils sont bien des voleurs, n’ont pas du tout le comportement de tueurs, étant plutôt enjoués et farceurs : quel est donc le vrai motif de la requête de l’intendant ?

Attention fous rires garantis ! Chu Yin-ping, spécialiste des comédies, n’a pas failli à sa réputation avec cette histoire mâtinée d’arts martiaux. La galerie des personnages est aussi fantasque qu’hilarante, avec une mention spéciale pour “Jamais-Ne-Meurt”, qui comme son nom l’indique est immortel quoi qu’on lui fasse, et la Chatte Volante, interprétée par Maggie Cheung, irrésistible avec les miaulements qu’elle pousse pendant les combats. Ne parlons pas des dialogues et des situations, aussi drôles que singuliers, et à peine rattrapés par les combats où apparaissent les techniques les plus improbables. La mise en scène dynamique et le scénario délirant contribuent également à faire de ce film, même s’il n’est pas indispensable, un excellent divertissement familial, où chaque minute provoque son quota de rires.

Éditeur : Pathé / Des films

Pays : Divers

Fabrice Docher