DRAGON SEEKERS volume 5 d’Hideyuki YONEHARA

L’arrivée de Rubber, chevauchant Blip transformé en moto ( ?), permet de débloquer une situation qui semblait critique. En effet, entre les flammes qui les cernent et les tireurs embusqués, Rock, Clay ainsi que les villageois présents étaient coincés. La directrice Zirconia a réussi à manipuler tout le monde avec ses fidèles lieutenants, même les membres des forces de sécurité sur lesquels elle n’hésite pas à faire tirer, dévoilant sa folie. Bien qu’elles semblent avoir des effets étranges sur lui, les nouvelles capacités de Rubber lui permettent de protéger tout le monde grâce à un bouclier. C’est alors qu’arrive Ambre (nom donné par Sand), le robot qui cherche à tuer les Dragon Seekers. D’abord toujours hostile à ses derniers, Sand arrive à le faire changer d’avis et le se lance contre les forces de la directrice. L’espoir renait pour nos héros…

Tout s’enchaine pour les Dragons Seekers qui font un grand pas vers leur objectif commun : rencontrer le dragon. Des indices les emmènent vers sa tanière tandis qu’ils découvrent que Zirconia est leur véritable adversaire, manipulant jusqu’au roi pour accéder à son rêve : voir le dragon détruire le monde… Le retour de Rubber se fait avec de grandes interrogations avec les modifications de son corps et les contrecoups qu’il semble subir parfois. Nous voyons aussi Magnet Reed des Forces de Sécurité grandement bouleversé suite à l’affaire du manoir de Zirconia ; il remet en question la notion de justice, ne sachant plus où elle est. Mais avant tout ce tome est l’occasion de découvrir le passé de Rocket le fameux ami qu’il veut ramener : Gel, un… bison ! Un groupe d’adversaires est évoqué, qui aurait enlevé Gel pour le puissant pouvoir de guérison de sa salive, mais nous n’en savons pas plus. Comme le prochain volume est le dernier, il faut espérer que la fin ne soit pas trop précipitée : en effet si l’objectif est clair, il reste d’autres détails à régler. Au moins l’intrigue avance vite et assez clairement. Si l’action et la quête du dragon forment une bonne partie de l’ensemble, un tableau peu flatteur de l’humanité est dressé au fil des pages. La dimension écologique abordée est également malheureusement très actuelle et tout aussi fataliste. Le manque de respect de la nature et sa surexploitation pourrait nous conduire au même résultat que dans ce monde. Dans l’ensemble Dragon Seekers est une bonne série d’action, un peu violente, même si elle ne renouvelle pas le genre. Le mélange western, dragon et royauté est assez bien mené, bien que peut-être pas assez exploité. Avec des personnages variés et haut en couleur, au moins nous ne nous ennuyons pas, ce qui l’essentiel pour ce type d’histoire.

Fabrice Docher

DRAGON SEEKERS volume 5 d’Hideyuki YONEHARA (2017)

Aventures / violence / western / fantastique / fantasy, Japon, Komikku éditions, décembre 2017, 188 pages, livre broché 7.90 euros